La pollinisation

La pollinisation des fleurs est la fonction principale de l’abeille. Un tiers de notre alimentation dépend de ce service. Du point de vue de l’utilité en agriculture l’abeille se trouve à la troisième place juste derrière les bovins et les porcs.

Les abeilles sont « fidèles à la fleur » c’est-à-dire que lors du butinage elles visitent toujours les fleurs d’une même variété de plante. C’est pourquoi elles sont particulièrement efficaces pour la pollinisation des fleurs. Lors de la pollinisation le pollen émis par les parties mâles de la fleur est déposé sur le pistil, partie femelle de la fleur. Après la fécondation le fruit commence à se développer.

Si, sur une fleur de pommier, les cinq pistils ne sont pas pollinisés, le fruit se développera de manière irrégulière. Il devra donc être utilisé pour du jus de fruit en lieu et place d’un fruit de table.

 

Les abeilles sauvages

En Suisse, en plus des abeilles mellifères, 650 variétés d’abeilles assurent, elles aussi, la pollinisation. Les gros bourdons, colorés, appartiennent à l’une de ces variétés. En tant que « grosses mouches pacifiques » ils sont généralement appréciés mais, contrairement à la croyance populaire, ils sont aussi capables de piquer. Protection et soins de toutes les variétés d’abeilles doivent donc être des points importants de la protection de notre nature.